Appel à reporter le référendum en Kanaky – Nouvelle-Calédonie

L’ensemble des organisations indépendantistes de Kanaky appellent à reporter le référendum prévu le 12 décembre après les élections présidentielles françaises de 2022, en raison notamment de la situation sanitaire qui empêche de mener campagne.

Article mis en ligne le 6 novembre 2021

par Collectif
Imprimer logo imprimer

La situation en Kanaky est alarmante, après la décision du gouvernement d’envoyer 2000 gendarmes et CRS supplémentaires, ce qui laisse présager un passage en force.
Nous vous invitons à diffuser largement l’appel ci-après.
Nous vous informerons de toute initiative visant à soutenir nos camarades indépendantistes.
Le comité d’animation du CNGNEG

Appel à reporter le référendum en Kanaky – Nouvelle-Calédonie

La Kanaky - Nouvelle-Calédonie est actuellement durement frappée par l’épidémie de Covid-19. Les Kanak ainsi que les membres des communautés wallisienne et futunienne en sont les principales victimes. Pour ces populations, après les tensions liées à la gestion de la crise sanitaire, ce temps est celui du deuil. Au sortir du confinement s’ouvre en effet une indispensable et longue période de coutumes de deuil.

Ces conditions ne permettent pas une campagne équitable pour la consultation référendaire dont la fonction est de décider démocratiquement de l’avenir du pays.

Le FLNKS et l’ensemble des organisations indépendantistes considèrent que cette consultation référendaire ne peut donc se tenir à la date décidée unilatéralement par le gouvernement français en mai dernier, à savoir le 12 décembre 2021.

Le maintien de cette date, sous la seule raison de conclure le processus avant la présidentielle, ne peut que compromettre les efforts entrepris de longue date pour assurer un processus de décolonisation qui doit être démocratiquement exemplaire et pacifique.
Aller contre la volonté de reporter la consultation exprimée par les indépendantistes, lesquels refusent d’y participer si elle est maintenue à cette date, ne pourrait conduire qu’à une grave, injustice à l’égard du peuple kanak et à des risques sérieux pour la Kanaky- Nouvelle-Calédonie.

Nous demandons au gouvernement français de répondre positivement à la légitime exigence du report de la consultation.

Parallèlement à la publication de cet appel nous nous adressons aux parlementaires pour leur demander d’intervenir en faveur d’un report de la consultation référendaire

Premiers signataires :
Association Information et Soutien aux Droits du Peuple Kanak (AISDPK)
Association Française d’Amitié et de Solidarité avec les Peuples d’Afrique (AFASPA)
CEDETIM
Collectif ni guerres ni état de guerre
Collectif Solidarité Kanaky
CUT - Galice
ENSEMBLE !
FSU
Génération.s
Gauche démocratique et sociale (GDS)
LAB - Pays Basque
Nouvelle Donne
NPA
Parti communiste des ouvriers de France (PCOF)
Place publique
Pour une Écologie Populaire et Sociale (PEPS)
Régions et Peuples Solidaires
SOLIDAIRES
Survie

Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.16